La Thaïlande en 6 détails

1. Les prises électriques sont comme les françaises, mais à la verticale, ce qui est assez pratique.

2. Peur de rien en terme de formats publicitaires.

3. Dans les transports, il faut laisser la priorité aux personnes enceintes, âgées, handicapées et aux moines.

merci de céder ce siège aux moines

4. Il ne faut jamais diriger la plante de ses pieds vers quelqu’un, car c’est la partie la plus impure du corps et qu’il s’agit donc d’une grave insulte. Dans un temple, sur les tapis / la moquette devant un bouddha doré par exemple, il ne faut surtout pas s’asseoir avec les jambes tendues ! Des touristes se sont fait réprimander devant nous à ce sujet, à moitié en thaï et vaguement en anglais.

Par soucis de neutralité, j’illustrerai ce point avec les pieds en travaux du Bouddha couché du wat Pho.

5. Les non-porteurs de pénis doivent à tout prix éviter d’approcher les moines, car ces derniers ont fait vœu d’abstinence et que cela reviendrait donc à les tenter de pécher. Après, en quoi c’est notre problème qu’ils aient fait vœu de chasteté et pourquoi on doit calculer nos déplacements en fonction de leurs choix, j’ai pas bien compris. Mais bon le meilleur moyen de montrer sa résistance à la tentation c’est encore d’obliger les autres à ne pas nous tenter, c’est bien connu, et puis au moins c’est un argument qui ne change pas quelle que soit la religion, donc ça nous évite d’être dépaysé.e.s.

6. Utiliser l’image de Bouddha à des fins décoratives est une insulte également, quel que soit le support (en tatouage, en tee-shirt, en presse-papier ou que sais-je), en plus d’être illégal, et c’est d’ailleurs la première chose affichée aux guichets de la douane. (La photo ci-contre vient du temple Phra Singh à Chiang Mai car il est évidemment interdit de prendre des photos des douanes). Les têtes séparées du reste du corps sont pires que tout, car cela signifie qu’on a décapité Bouddha. Si l’on possède un Bouddha en médiation chez soi pour raisons religieuses, il doit être placé au dessus du niveau des hanches des habitants (donc sur une table et pas au sol).

Évidemment, ça n’empêche pas les boutiques d’en vendre à tire-larigot, sous toutes les formes possibles, un peu comme l’iconographie religieuse florissante de notre joyeux royaume franc (j’ai moi-même un fabuleux débardeur avec un Jésus en néon).

Publicités

Vie quotidienne en Irlande en 5 détails 1/2

Ireland west cork seashore viewSi résumer la vie quotidienne dans un pays n’est certes pas envisageable avec une simple liste, ça peut tout de même donner une petite idée des choses qui attirent l’œil ou l’oreille :

Ireland electric plug bathroom rasor1. Les prises électriques sont les mêmes qu’au Royaume-Uni : munies d’un petit interrupteur pour y amener le courant. Et tout comme en Angleterre étendue, il n’y a pas de prise dans les salles de bain, à part pour les rasoirs électriques s’il y a une lumière au-dessus du miroir, mais c’est vraiment le maximum.

L’an dernier M. était du coup contrainte de se sécher les cheveux dans sa chambre et L. cette année investit le salon.

2. Étant donné les quelques soucis rencontrés avec une certaine tendance à l’ébriété publique, les parcs indiquent directement le montant de l’amende à payer pour qui se fait attraper :

amende maximum : 635€

amende maximum : 635€

ménopause : la comédie musicale

ménopause : la comédie musicale

3. Le milieu artistique est très actif et il y a une quantité considérable de musées, galeries, expositions, cinémas, comédies musicales et pièces de théâtre, dont des œuvres pouvant inciter au questionnement.

4. En matière de salutations, « bonjour » ne suffit pas. Tout le monde demande systématiquement à son interlocuteur comment il va, puis continue de marcher sans attendre de réponse, ou de vaquer à son occupation de départ (caissiers, chauffeurs de bus, hôtes, professeurs, prêtres, serveurs, etc.). Répondre par « bonjour, comment ça va ? » puis partir fonctionne très bien et n’est pas du tout impoli. Mais c’est mieux de glisser un commentaire sur la météo.

5. Les Irlandais savent adapter les produits culturels étrangers aux couleurs locales :

Où est Larry ?

Où est Larry ?

Vie quotidienne au Royaume-Uni en 5 détails 1/2

Évidemment il ne s’agit pas de résumer un pays avec une liste à puces, je n’ai pas d’âme mais m’encombre tout de même parfois d’un semblant de principes. C’est juste une présentation de quelques petites choses amusantes ou extrêmement agaçantes qui font partie du quotidien ici – en dehors de la nourriture bien sûr qui a droit à des articles spéciaux parce que… bon…

vous reprendrez bien un peu de sucre saupoudré de chocolat dans votre chocolat déjà sucré ?

1. L’eau tiède c’est pour les faibles. Les mauvaises langues diront peut-être que la Grande Bretagne ne l’a pas encore inventée, mais quelle que soit votre explication favorite le fait est que les éviers / lavabos / baignoires peuvent fournir de l’eau froide OU chaude. Parce qu’il ne faut pas mélanger les fluides ? Je ne sais pas.

2. La moquette est partout. Oui cela inclue les salles de bain, car c’est tellement pratique dans la pièce la plus humide de la maison.

Great Britain plug socket3. Les prises électriques ont trois fiches rectangulaires et sont toutes munies d’un interrupteur permettant d’en couper l’alimentation, ce que je trouve plutôt pas bête.

4. Les caissier/ères attendent toujours que vous ayez fini d’emballer vos courses avant de commencer à passer les articles de la personne suivante, ce que personne n’a jamais fait avec moi en France (au Japon ils poussent le vice jusqu’à emballer vos courses pour vous).

5. Les pièces de monnaie ne sont pas logiques :

dans l'ordre : 2£, 1£, 50 pences puis 20, 10, 5, 2 et pour finir 1 pence

dans l’ordre : 2£, 1£, 50 pences puis 20, 10, 5, 2 et pour finir 1 pence