Edoras ou le mont Sunday

Première visite thématique sur les traces de la Terre du Milieu en Nouvelle-Zélande, nous avons pris d’assaut le mont Sunday (soit « dimanche » , sans nous attarder sur la pertinence de cette dénomination) par une belle journée de repos exigée auprès de nos hôtes helpx du moment. Pour profiter de l’accompagnement sonore approprié, cliquez ici.

Comme on longe les alpes néozélandaises, le parcours est plutôt agréable, quoiqu’il finisse par 25 kilomètres de route de gravier ◄ . Attention : la transition entre les deux revêtements n’étant pas accompagnée de signalisation, il vaut mieux surveiller sa vitesse à l’approche du mont Sunday afin d’éviter les dérapages. Les routes autour du lac Camp sont bitumées, ainsi que le pont enjambant la rivière Potts (ou un de ses affluents), mais tout le reste est une combinaison de cailloux et de poussière.

vue sur Edoras depuis la route

Malheureusement, même si le chemin à suivre pour accéder au sommet du mont Sunday lui-même n’est pas extrêmement difficile, il faut tout de même traverser un cours d’eau (dont la largeur dépend de la météo ainsi que de l’état de la fonte des glaces) avant d’entamer l’ascension, raide sans être escarpée ; aussi la balade peut-elle se montrer ardue pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer sur un terrain inégal. De plus, les ponts piétons ne peuvent supporter qu’une personne à la fois et sont d’une stabilité relative.

la rivière à longer / traverser

un des deux ponts

Edoras, capitale des humains du Rohan, siégeait sur le mont, mais le Gouffre de Helm est également visible au pied des montagnes qui ceignent la vallée. À défaut de découvrir la ville, démontée à la fin du tournage de la trilogie, on peut toujours admirer la vue :

Chanceux que nous sommes, un soleil cuisant accompagné par un souffle frisquet descendu des montagnes environnantes nous ont permis de profiter du paysage sans toutefois bouillir sous nos casquettes (j’ai même eu plutôt froid mais comme nous ne croisions que des promeneurs en shorts et débardeurs, c’est probablement juste un défaut de fabrication). La route étant un peu longue et compliquée nous n’avons pas poussé plus avant (sans véhicule adapté ça devient un peu dangereux) malgré le beau temps, mais il est possible de se rapprocher du Gouffre de Helm.

Informations pratiques:

Inland Scenic Route 72 jusqu’au mont Somers, puis Ashburton Gorge road qui se transforme en Hakatere Potts road
Région de Canterbury, île Sud
2h20 (environ) depuis Christchurch
2h (environ) depuis Timaru
Terrain privé, pas de prix d’entrée

Publicités

Une idée ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s